Comment Google est en train de changer nos vi(ll)es

Comment Google est en train de changer nos vi(ll)es

Lundi 1er octobre 2012, la valorisation boursière de Google (fondée en 1998) a terminé la journée à 249,13 milliards de dollars. Son système d’exploitation mobile Android est installé sur plus de 60% des smartphones et devrait dépasser le milliard d’utilisateurs l’année prochaine. Son moteur de recherche pèse 90% de parts de marché en Europe. Et la banque Citigroup pense que l’ascension de Google n’est pas prête de s’arrêter. Mais comment la firme de Larry Page, Sergey Brin et Eric Schmidt compte-t’elle accroitre son emprise ? Voici quelques éléments de réponse relatifs au milieu urbain

Dans la bataille qui l’oppose à Apple, Google a choisi l’éolien pour verdir la provenance de l’énergie alimentant ses data-centers, quand la marque à la pomme les équipent en capteurs solaires. En achetant de l’électricité propre à d’autres producteurs, la firme montre son implication durable dans un monde qui ne doit plus se passer d’elle. La gentille musique accompagnant le clip participe de cette stratégie de communication, faisant oublié au passage la croissance exponentielle des besoins en énergie générés par le Cloud constitué en autres par Google Drive, Music, etc.

Cette même énergie verte alimentera le nouveau projet qui devrait voir émerger Google comme fournisseur d’accès à internet : Google Fiber. Lancée à Kansas City, son mode de développement est plutôt original : Le futur utilisateur doit s’inscrire sur un site internet et espérer que son fibroquartier soit l’un des plus motivés pour que la fée Google se penche au dessus de leur berceau bas débit. Une fois de plus, l’entreprise de Mountain View insiste sur la notion de développement utile à tous pour attirer de nouveaux consommateurs : Les équipements publics seront reliés gratuitement !

La Google Car apparait elle aussi comme un outil à même d’améliorer le monde. Imaginez une voiture automatique guidée par GPS, sonars et radars embarqués. L’écrasante majorité des accidents disparaitrait avec l’avènement d’un tel véhicule à une échelle globale. Et que dire des personnes à mobilité réduite, non voyante ou non entendante ? Elles retrouveraient une autonomie et une flexibilité inégalée. Un point sur lequel Google appuie fortement pour développer son idée. Et c’est bien ce qui déplait à ses adversaires. Google s’est donné comme mission « d’organiser l’information à l’échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile ». L’entreprise souhaite agir pour le bien de tous mais ne fait pas que des heureux. Sa situation de quasi monopole lui est régulièrement reprochée.

Le côté intrusif de ses applications est également un sujet de mécontentement pour ses détracteurs. On peut donc penser que les Google Glasses seront également vivement critiquées à leur sortie. Récemment utilisées en avant-première lors d’un défilé Diane Von Furstenberg, les lunettes analysent la position de son utilisateur et lui proposent de partager ses pensées via Google +, des adresses utiles via google maps ou encore des informations pratiques via google Now. Elles permettent également de prendre des photos, de filmer ou de téléphoner. L’iPhone d’Apple va rapidement prendre un sérieux coup de vieux !

En effet, après le fiasco du lancement de Plans, Apple risque à nouveau de sembler en retard sur le plan de la géolocalisation et de la cartographie en ligne avec Google Maps Indoor. Non content d’être ultra-dominant, Google enfonce le clou avec cette extension de son application star. Grâce à des accords avec de nombreux grands magasins, gares et réseaux de transports en commun, il est désormais possible d’être guidé à l’intérieur de bâtiments. La signalétique fera peut-être partie du passé dans les années à venir. Pourquoi investir dans des panneaux de circulations couteux quand toutes les informations nécessaires seront disponible dans notre poche ou dans les verres de nos lunettes ?

Et l’on pourrait même imaginer des masques de plongée connectés, façon 20.000 streetview sous les mers !

Google Streetview Underwater

Ainsi, en quinze ans, Google a régulièrement révolutionné nos vies. Les étudiants en Géographie lui doivent une fière chandelle avec Google Earth. Les amoureux des musées ont découverts une nouvelle façon de visiter les plus grands musées avec le Google Art Project. Il est même possible de visiter Mars. Ses solutions bureautiques et de recherches facilitent le partage d’informations et de connaissances tout en réduisant les coûts d’utilisation. Le développement du Cloud prend chaque jour une place plus importante dans nos vies et la présence physique de la firme de Mountain View est de plus en plus pregnante. L’espace urbain risque bien d’être la prochaine étape. A quand des google Car en lieu et place des Autolib ???


Pas de commentaire


Trackbacks

  1. Comment Google est en train de changer nos vi(ll)es | Urbamedia | ICARE BATIMENTS INTELLIGENTS | Scoop.it