Des jardins à partager au coeur de Paris

Des jardins à partager au coeur de Paris

Créé en premier lieu aux États-Unis dans l’optique de se réapproprier des terrains en friche au cœur de la ville, le concept de jardins partagés s’est développé en France depuis une dizaine d’années. Gérés en commun, ces jardins sont le fruit d’une riche histoire du jardinage urbain, dont on peut distinguer deux branches : les jardins communautaires et les jardins familiaux.

Les premiers prennent leur racines à Manhattan, sous l’impulsion d’artistes. Exaspérés par le nombre important de terrains vagues dans leur quartier du Lower East Side, ils décidèrent de replanter ces espaces au moyen de grenades à graines, habile mélange de graisse, de terreau et de semences. Cette expérience constitue aujourd’hui encore le terreau de l’action de la Guerilla Gardening dont nous parlerons plus en détail dans un futur article.

Les seconds puisent leur origine dans les jardins ouvriers, inventés au XIX° siècle lors de la révolution industrielle, afin d’apporter un remède à la misère du peuple laborieux. Selon la doctrine terrianiste, ces jardins devaient à la fois apporter un complément alimentaire et de ressources aux ouvriers, un loisir sain et une structuration de la famille.  L’essor de ces jardins est également un bon indicateur de l’état de santé de la Nation française, les deux guerres mondiales et la crise économique des années trente constituant les périodes d’apogée de ce mode de culture.

Aussi, on peut s’interroger à propos de l’engouement suscité aujourd’hui par ces espaces agricoles urbains. Est-ce un élément de réponse à la nécessaire préservation de l’environnement et au désir de consommer des aliments plus sains et diversifiés ? Est-ce le reflet d’une société marquée par l’accroissement des écarts de revenus qui poussent les plus pauvres à compléter leur panier par le fruit de leur labeur ? Ou est-ce encore le moyen qu’un certain nombre d’entre-nous à trouver pour tisser de nouveaux liens au sein d’un espace métropolitain où l’anonymat est trop souvent la règle, à l’image d’une opération comme le Park(ing) Day ? La corrélation entre niveau de vie moyen des habitants et répartition géographique des implantations des parcelles cultivés semble en tout cas confirmée par la carte de localisation de ces jardins dans Paris.


Afficher Les jardins partagés de Paris sur une carte plus grande

Une chose est certaine, les jardins partagés sont un lieu de rencontre, de découverte de la nature et de l’autre mais aussi un espace de liberté et d’évasion. Créés à l’initiative d’habitants qui désirent se regrouper pour jardiner ensemble, on dénombre aujourd’hui une cinquantaine de jardins partagés à Paris. Regroupés en association, ces cultivateurs urbains y partagent astuces et bons plan(t)s. Alors si vous aussi, vous avez envie de découvrir cet univers, les Jardins pédagogiques du Ruisseau fêtent leurs 10 ans ce week-end, le samedi 25 et le dimanche 26  septembre 2010 de 12h à 18h.


Pas de commentaire


Trackbacks

  1. Tweets that mention Des jardins à partager au coeur de Paris | urbamedia -- Topsy.com
  2. Guerilla Gardening, le sabotage végétal en ville | urbamedia