Des legos pour panser la ville

Des legos pour panser la ville

Après vous avoir mis en danger avec les bombes du 20e et l’attaque parisienne des spaces invaders, jettons notre dévolu sur le travail de l’artiste Jan Vormann.

Dans le cadre de son projet Dispatchwork, le jeune artiste allemand répare les blessures des villes en comblant ses anfractuosités et ses meurtissures par de petites installations de legos ou de Duplos.

Quelques exemples à travers le monde

Source : Dispatchwork

Ce projet a initialement été conçu pour le Festival d’Art Comtemporain 20 Eventi qui se tient dans la région de la Sabine au Nord de Rome. Dans un premier temps, Yan Vormann s’est concentré plus particulièrement sur les villes marquées par la guerre : Berlin, Tel Aviv, Belgrade… Tout en pansant la ville, les modules multicolores attirent l’attention sur la charge historique du bâti qui nous entoure dans une démarche très poétique.  Le module insignifiant de notre enfance devient l’acteur principal d’une réhabilitation à grande échelle en amenant la couleur, la vie et, finalement, le rêve, au coeur des lézardes de l’urbain.

A la manière de nos gentilles bébêtes 8 bits, cette version acidulée de la restauration ne cesse d’être dupliquée par d’autres personnes tout autour du monde.  Les « dispatchers » se mutliplient et de nouvelles villes comme New-York, Amsterdam, Toulouse sont investies par cette nouvelle forme d’invasion  à laquelle nous souhaitons longue vie…

Ressources

Pas de commentaire


Trackbacks

  1. Occuper l’espace « C'est toi ma Ville
  2. Des legos pour panser la ville | Civic design | Scoop.it