Le monde à portée de carte

Le monde à portée de carte

Le nombre de sites Internet proposant leur service de cartographie en ligne est en augmentation constante. A l’instar de Michel Houellebecq, ils compris l’importance que revêtent la carte et le territoire. Le dernier arrivé est Maps World et est… Chinois! Particulièrement performant, il offre une résolution de 0,6 mètres dans plus de 300 villes chinoises mais se révèle décevant en dehors du pays.

Ici, afin de faciliter le choix des internautes français avides de découverte du territoire à travers leur écran d’ordinateur, nous avons choisi de retenir 8 sites qui proposent des services de cartographie en ligne et de décrire brièvement les forces et les faiblesses de chacun.

YAHOO LOCAL MAPS

Le géant de l’Internet américain, propriétaire entre autres de Flickr propose un système clair et simple, relativement dépouillé. Il est possible de faire des recherches de lieux ainsi que d’itinéraires. Les résultats s’affichent sur une carte dont le fond de plan est identique à celui du logiciel de publication de photos en ligne, ce qui est plutôt agréable. Il est également possible de sauvegarder ses recherches via profil yahoo ou delicio.us, afin de les partager avec ses contacts.

Toutefois, la qualité des vues aériennes est vraiment médiocre, l’image étant parfois encombrée de nuages ! Autre pollution de l’écran de recherche, d’important encarts publicitaires s’affichent sous la fenêtre de recherche. Enfin, le nombre d’options tient sur les doigts d’une seule main, ce qui limite fortement les choix offerts à l’utilisateur.

L’impression générale est donc moyenne, voire pire…

BING CARTES

Autre mastodonte, Microsoft propose également son outil de cartographie en ligne. La présentation est sobre et soignée et l’internaute pourra des recherches d’itinéraires, affichages en 2D ou en 3D. Rien de bien nouveau nous direz-vous.
Eh bien le point fort et original de Bing réside en fait dans la mise à disposition de vues aériennes, prises à bord d’avion volant à faible altitude. Il en résulte des images peu habituelles, obliques, qui nous rappellent les joies du survol du territoire par temps clair. Malheureusement, ces images fort appréciables ne sont pas disponibles partout et sont finalement peu utiles dans le cadre d’une recherche d’itinéraire.
L’outil est donc agréable et on espère que des mises à jour permettront d’étoffer ce contenu novateur.

GOOGLE MAPS

Le numéro 1 du web propose évidemment lui aussi son offre cartographique. Le point fort de cet outil, c’est bien la qualité des images et l’intégration de Google Earth directement dans le navigateur web. Ainsi, google maps s’enrichit d’une couche relief qui inclue la modélisation de quelques bâtiments en 3D, à cractère historique ou à l’architecture remarquable.
Il intègre aussi des extras biens pensés et utiles (transports en commun, trafic…) qui permettent de répondre à de nombreux besoins sans avoir à quitter le logiciel.
Il est également possible de créer ses propres cartes en fonction de sujets à partager, en mode privé ou public.
Google a ainsi créé un outil performant et complet, idéal pour les recherches quotidiennes comme pour les envies de représentation cartographiques des utilisateurs.

OPEN STREET MAP

Référence de la cartographie libre et participative, ce site ne permet pas de faire des recherches d’itinéraires mais offre à l’envie la possibilité de voyager parmi les rues du monde entier, modélisées par les internautes eux-mêmes. Il est en effet possible de rajouter des rues en cas de manque, ou bien de corriger celles qui existent en cas d’erreur, un peu à la manière de la cartographie en cours d’affinage proposé par Waze, nous vous en parlions il y a quelques mois.
Les amateurs d’open-source savent où effectuer leurs requêtes territoriales.

GEOPORTAIL

Conscient de l’importance de la connaissance du territoire à travers Internet, l’Etat français a créé Géoportail, outil extrêmement complet et intuitif. Il propose des recherches cartographiques en 2D et en 3D (mais via Internet Explorer et Firefox uniquement pour les images en relief). De très nombreuses informations complémentaires sont utilisables à travers 58 couches : Fond IGN, Photo aérienne, unités administratives, parcelles cadastrales, surfaces bâties, services publics, réseaux de transport, hydrographie, zones à risque, conditions atmosphériques, littoral, altitude, géologie, sites protégés espaces naturels, sites géodésiques, zones de gestion, occupation des terres, cultures et patrimoine, vidéos. La liste est longue et s’avère idéale pour les bureaux d’études mais aussi les randonneurs, notamment de part la qualité des cartes Top 25.
Seul point négatif, il n’est pas possible de calculer son itinéraire.

MAPPY

Autre type de cartographie en ligne, Mappy propose un outil particulièrement performant de recherche d’itinéraires aux possibilités de paramétrage étendues.
Malheureusement la trop grande place occupée par la pub n’incite pas à flâner d’avantage sur le site. De même l’interface est peu agréable. Dommage car l’application mobile se révèle bien meilleure.

VIAMICHELIN

A l’image de Mappy, Viamichelin propose également des recherches d’itinéraires abouties, paramétrables à souhait. Les conseils de voyage viennent en appui des recherches des internautes mais la publicité envahit l’écran et donne plutôt envie d’ouvrir un guide papier après avoir identifié la route à suivre.

OVI NOKIA

Pour finir, l’application de l’ancien numéro 1 des constructeurs de téléphones portable propose également sa solution de cartographie en ligne. Il apparait comme le minimum syndical, clairement issu de l’univers mobile.
La carte est simple et efficace, tout comme la recherche d’itinéraire.
Le choix de présentation n’est pas pléthorique mais comprend la vue plan, satellite et relief, suffisant pour des recherches simples et rapides. Un bémol malgré tout, le site ne propose pas de 3D.

Ainsi, ce rapide tour d’horizon devrait vous permettre de choisir l’outil le plus adapté à vos besoins en termes de recherches d’itinéraires ou de plans, porte d’entrée vers de nombreuses découvertes de territoires en perpétuelle évolution


1 commentaire


  1. Un très bon article d’Ecrans par Camille Gévaudan au sujet du rapprochement entre Microsoft Bing et Open Street Map : http://www.ecrans.fr/Microsoft-joue-la-carte-du-libre,11395.html

Trackbacks

  1. L’urbavidéo du mercredi #9 : OpenStreetMap à la conquête de l’Europe | urbamedia