Le Top 10 du Street Art - Volume 2

Le Top 10 du Street Art – Volume 2

Il y a quelques mois, nous vous offrions le Top 10 du Street Art – Volume 1, sélection photo et vidéo des meilleurs artistes de rue, experts du pochoir, de la bombe et du pinceau. Pour fêter notre centième article, nous souhaitons rendre hommage à ceux et celles qui enjolivent les murs de nos rues. Pour aller plus loin, nous vous proposons également de retrouver leurs oeuvres grâce à notre cartographie collaborative, l’Urbascope, spécialement mise à jour pour l’occasion. Si vous souhaitez participer à l’aventure, à vos appareils !

ARTISTE OUVRIER

Pochoiriste de talent, Artiste Ouvrier manie le scalpel depuis 11 ans et réinterprète des tableaux de maîtres matinés d’anecdotes personnelles. Il transmet également son savoir-faire puisqu’il a déjà initié une quinzaine d’apprentis-pochoiristes désormais autonome. Un artiste en passe de devenir contre-maître en somme.

Artiste Ouvrier Caillebotte Les Rabotteurs

Artiste Ouvriers Tiroirs

Artiste ouvrier s’expose à la galerie Gabriel & Gabriel, 68, rue du Vertbois, Paris 3° jusqu’au 12 juin

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

JEF AEROSOL

Lillois de résidence et enseignant de formation, il se consacre aujourd’hui entièrement à sa carrière artistique.
Chef de file du mouvement du pochoir, de nombreux artistes plus jeunes se réclament de son influence. Jef crée souvent des portraits de personnalités comme Elvis Presley, Gandhi, Lennon, Hendrix, Basquiat, Amalia Rodrigues, Dylan, etc. Toutefois, il représente également de nombreux anonymes de la rue : musiciens, passants, mendiants, enfants… Ses flèches rouges sont indissociables de son travail de pochoir ou de collage, à la fois signature et éléments graphique de ses oeuvres.

Jef Aerosol Artiste Ouvrier

Jef Aerosol Jimmy Hendrix

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

JANA UND JS

Couple dans la vie comme dans la rue, ces deux artistes sont aussi à l’aise dans l’espace urbain que dans des lieux d’expositions plus conventionnels. S’Inspirant par la ville et notamment des grands ensembles, mais aussi par les photographes qui l’immortalisent, ce duo franco-autrichien peint des paysages urbains, des éléments architecturaux et mettent en scène des photographes issus de leur imaginaire, plaçant les passants devant leur propre curiosité. IIls ont développé leur technique du pochoir auprès d’artiste-ouvrier au sein du collectif WCA, en se basant sur leur propre travail photographique. Ils interviennent régulièrement dans le cadre de l’association Lézarts de la Bièvre

Jana und js

Jana und js

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

LEO ET PIPO

Pied de nez au magazine jeunesse « Léo et popi », ce duo d’artistes français créé en 2008 est connu pour ses collages de photographies er de stickers de personnages des années 1920.
Du simple collage de photographies individuelles à ses débuts, leur travail a évolué vers des constructions plus complexes, avec notamment des compositions de groupes, des personnages en action ou des fresques de plusieurs personnes. Ils squattent aussi régulièrement les boîtes aux lettres avec leurs mascottes à moustaches.

Leo et Pipo

Leo et Pipo

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

JERÔME MESNAGER

Elève et professeur à l’École Boulle, il est l’un des fondateurs de « Zig-Zag », un groupe d’une dizaine de très jeunes artistes en « zig-zag dans la jungle des villes ». Un an plus tard, il invente l’Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ». Cette silhouette blanche appelée Corps blanc ou l’homme blanc, Jérôme Mesnager l’a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris, avec la grande peinture murale « C’est nous les gars de Ménilmontant » rue de Ménilmontant / rue Sorbier, jusqu’à la muraille de Chine.
Il s’associe souvent avec Némo dont le personnage fétiche est la silhouette noire d’un homme en imperméable coiffé d’un chapeau.

Jérôme Mesnager

Jérôme Mesnager

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

MIMI THE CLOWN

Après des études de lettres et de langues, Miguel est professeur de philosophie et d’italien. Ce lillois amoureux de l’écriture aime jouer avec les mots et la typographie. Tristes, frénétiques ou virevoltants, les clowns qu’il réalise au pochoir ou en collages, réveillent les murs de nombreuses villes. Grimé comme ses personnages, l’artiste incarne parfaitement la figure du janus de la rue.

mimi the clown

mimi the clown

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

MISS.TIC

Artiste plasticienne et poétesse de la butte Montmartre, elle orne les murs parisiens depuis 1985. A travers ses pochoirs, il nous fait partager ses envies, ses fantasmes, ses déceptions, ses éclats de rire pour nous posser à nous interroger sur les relations de couple, l’image de la femme dans la pub ou bien tout simplement nous faire réfléchir sur notre rapport à la ville et à l’autre.

Miss Tic rue des 5 diamants

Miss Tic

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

MONSIEUR CHAT

Monsieur Chat est une création graphique de l’artiste franco-suisse Thoma Vuille, apparue en 1997. Il consiste en un chat jaune orangé réalisé à la peinture acrylique. Ce personnage énigmatique arbore toujours un énorme sourire. À partir de 2003, des ailes blanches lui poussent sur le dos. Il est généralement peint sur des murs, à des endroits inaccessibles. Il est le fil conducteur d’un film de Chris Marker intitulé Chats perchés en 2004, projeté au Centre Pompidou la même année.

Monsieur chat quai jemmapes

Monsieur chat rue bonaparte

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

NEMO

Informaticien dans le civil, il manie le pochoir pour peindre son alter-ego, la silhouette noire d’un homme en imperméable coiffé d’un chapeau. On retrouve aussi dans ses dessins des ballons, une valise, un parapluie, un tigre, des fleurs et des papillons. Choisissant des murs abîmés, des portes condamnées ou des fenêtres murées, il offre au détour des rues, un peu de poésie aux passants de Belleville et de Ménilmontant. Il s’associe parfois avec Jérôme Mesnager dont les personnages blancs répondent alors à son mystérieux homme noir.

Nemo

Nemo

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.

ROA

Cet artiste belge nous vient de Gand. Graffeur à l’imaginaire saturé d’animaux en tout genre, il s’est constitué un bestiaire personnel reproduit aux quatre coins du globe. Il réalise l’ensemble de ces oeuvres à la bombe noire sur fond blanc, à main levée, en instillant une pointe de cruauté dans le regard des bêtes qu’il reproduit afin de déstabiliser les badaux.

Roa Brooklyn

Roa

Retrouvez les oeuvres de l’artiste sur notre Urbascope.


1 commentaire


  1. dausse christine

    au plaisir des yeux..!

Trackbacks

  1. L’urbavidéo du mercredi #36 : Sept street-artistes pour une fresque | Urbamedia
  2. L’urbaview #1 – Leo & Pipo | Urbamedia
  3. Le Top 10 du Street Art – Volume 3 | Urbamedia