Les mots en plan de Stephen Walter, James Cheshire et Janne Aukia

Les mots en plan de Stephen Walter, James Cheshire et Janne Aukia

Je vous avais déjà présenter en décembre dernier la série de cartes typographiques réalisée par Paula Scher, Axis Maps et Dirk Schächter. Au gré de mes déambulations numériques, j’ai découvert de nouveaux travaux utilisant cette technique qui consiste à ne représenter l’espace qu’avec des mots. Ce procédé qui utilise souvent l’anamorphose s’adapte aussi bien à une démarche artistique qu’académique pour le plus grand bonheur de nos yeux.

Les cartes à main levée de Stephen Walter

L’artiste anglais Stephen Walter réalise de grandes cartes urbaines à main levée. A la façon de Paula Scher, il ne s’agit pas d’une représentation ultra-réaliste de la ville. A l’interface de la cartographie, de la sociologie et de la psychanalyse, l’artiste nous offre plutôt une sorte de synthèse sensorielle de la ville. Une multitude de symboles hérisse la trame urbaine et en dessine le contenu : données historiques, affichages urbains, expérience personnelles, rencontres… Le dessinateur révèle une zone intersticielle entre le temps long de la ville matérielle et l’éphémère de notre perception de la ville. La frénésie du dessin et le côté obsessionnel qui en ressort peut faire à de l’art brut.

La carte de Londres (The Island) constituée de 34 planches et réalisée sur plusieurs années ainsi que celle de Liverpool créée entre 2008 et 2009 sont les réalisations les plus impressionnantes de l’artiste.

(Cliquez sur les images les consulter en haute définition.)

Carte de Londres : The Island par Stephen Walter

Map of Liverpool par Stephen Walter

Cartographie des noms de famille aux États-Unis et à Londres par James Cheshire

En s’inspirant du procédé des typographics maps, James Cheshire a réalisé dernièrement deux magnifiques cartes de la répartition des noms de famille les plus répandus aux États-Unis et à Londres.

US Surnames par James Cheshire

Thésard en géographie au Collège University of London, James Cheshire travaille sur la répartition des noms de famille dans le monde. En collaboration avec l’équipe graphique de National Geographic, il a réalisé pour le magazine une carte interactive des noms de famille les plus répandus aux États-Unis en se basant notamment sur un traitement informatique des annuaires téléphoniques. La représentation intelligente des données fait à la fois de cette carte, une carte de peuplement, et un révélateur des différentes strates de peuplement et d’immigration. Comme l’affirme National Geographic, les États-Unis sont ainsi autant une terre de Smith, Johnson et Sullivan que de Garcia et Nguyen.

(Cliquez sur l’image pour accéder à la carte)

james-cheshire-us-surnames

London Surnames par James Cheshire

Dans la foulée de cette première carte, le chercheur s’est attaché dernièrement au territoire Londonien. La carte interactive réalisée est de toute beauté et va plus loin en permettant d’afficher les noms les plus répandus selon 12 seuils de représentativité. On regrettera l’absence de la représentation du territoire français tant ce mode de représentation allie avec grace la beauté de la forme et la richesse du fond.

(Cliquez sur l’image pour accéder à la carte)

James-Cheshire-london-surnames

Un monde d’adjectifs par Janne Aukia

Janne Aukia est ingénieur et développeur informatique. Ce geek esthète s’est amusé à identifier les adjectifs les plus utilisés par les voyageurs du site Wikitravel pour décrire les 2445 plus grandes villes de mondiales (selon la base de données Geonames). Après avoir « mouliné » toutes ces données, il a généré une carte mondiale des adjectifs par anamorphose : la taille et la couleur sont fonction de la récurrence. Même si la lecture du document n’est pas aisée, le résultat n’en est pas moins gracieux et spectaculaire.

(Cliquez sur l’image pour accéder à la carte)

janne-aukia-world-adjectifs

J’espère que ces travaux vous aurons inspiré. N’hésitez pas à nous solliciter si vous tombez sur des travaux similaires.


Les commentaires sont clos.