L’urbavidéo du mercredi S2 #49 – London

L’urbavidéo du mercredi S2 #49 – London

Stagiaire à l’IAU-IDF en 2006, je me souviens très bien du choix du CIO en faveur de Londres au détriment de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques qui occupent actuellement nos écrans. J’avais espéré que notre capitale saurait profiter de l’opportunité pour poursuivre ce qui avait été entrepris lors de la coupe du monde 1998. Requalifier des zones entières sous-exploitées (voies ferrées, entrepôts, dépôts…), développer l’attraction des villes au delà du périph’, offrir un nouveau visage à ce que l’on ne nommait pas encore le Grand Paris. Cette évolution semble amorcée mais comme au ralenti, les élections ayant rajouté un peu de mélasse dans les rouages administratifs des politiques urbaines franciliennes. Mais Force est de constater que de l’autre côté de la Manche, Londres a su saisir l’occasion ! La preuve en image.

Les J.O, c’est avant tout une nation derrière son équipe. C’est aussi l’allégorie joliment réalisée de tout un pays qui mute en stade pour accueillir les athlètes du monde entier.

London #1

Londres, c’est aussi la capitale du Rock n’ Roll. Blur y jouera l’un de ces derniers concerts. C’est cet esprit décalé que l’on retrouve dans cette mise en scène bien éloignée des productions Disney.

London #2

Enfin, Londres est le symbole de la ville en avance, un mélange attirant et effrayant à la blade runner, un objet mutant mêlant conservatisme et modernité, traditions et expérimentations.

London #3

Si Paris accueille les jeux en 2024, quel visage revêtira-t’elle ?


Les commentaires sont clos.