Prêt à monter à bord du

Prêt à monter à bord du « Grand Paris Express » ?

Le président socialiste du Conseil régional d’Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, est parvenu à un accord au sein de sa majorité sur le tracé du futur réseau de transport de la région parisienne, malgré les fortes réserves du groupe Europe Ecologie Les Verts qui pourraient ne pas voter le texte. Synthèse du projet régional Arc Express et de celui du Grand Paris préparé par le gouvernement, ce projet désormais baptisé « Grand Paris Express » a été présenté aujourd’hui, mercredi 26 janvier, par le ministre de la Ville chargé du Grand Paris, Maurice Leroy, et par Jean-Paul Huchon en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Le tracé retenu est très proche de celui d’Arc Express, élaboré en concertation avec un très grand nombre de communes et depuis de nombreux mois, mais enrichi des nombreuses réflexions :
– Tout d’abord, le tracé du Grand Paris soutenu en son temps par Christian Blanc, notamment à l’Est de Paris, avec l’axe fort fondé sur la Ligne 14 renforcée,
– Ensuite, le tracé alternatif proposé par les 10 équipes architectes qui comptait beaucoup sur l’amélioration de l’existant et l’affinement du maillage, trop large à leurs yeux,
– Enfin, les nombreuses propositions et cahiers d’acteurs tels celui de l’EPFIF, mais aussi les apports des différents départements, en particulier le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis.
On peut regretter que la cartographie de synthèse soit si peu lisible, mais en cela, elle est à l’image de la problématique du projet de Grand Paris pour bon nombre de franciliens.

Techniquement, le projet Grand Paris Express devrait être maintenant versé aux deux débats publics sur le Grand Paris et Arc Express qui se tiendront jusqu’au 31 Janvier 2011. Il reviendra aux commissions de débat public de le reprendre dans les conclusions qu’ils remettront dans un peu plus de deux mois aux maîtres d’ouvrage qui, à leur tour, l’intégreront dans les projets qui seront soumis dans les mois qui viennent à enquête d’utilité publique.

Logiquement, l’Etat et la Région qui insistent sur l’urgence d’améliorer les transports en Ile-de-France devraient se reposer sur le véhicule législatif et réglementaire du Grand Paris qui permet de raccourcir significativement les délais par rapport à une procédure classique.

L’accord présenté comporte des points de friction sur la desserte du Plateau de Saclay, des dispositions sur le rôle du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) et ses engagements financiers dans le projet et un mode opératoire pour une approbation partielle par l’Etat du Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF).  Schématiquement ses orientations compatibles avec le Grand Paris seraient approuvées très rapidement et les autres seraient modifiées et soumises à une nouvelle enquête publique.

L’ensemble du projet est estimé à 32,4 milliards d’euros selon le ministère de la Ville, investis d’ici à 2025 pour la modernisation des réseaux actuels, en particulier des RER, et la réalisation d’un métro automatique de rocade autour de Paris.

Sources : 20 minutes, Les echos.


Pas de commentaire


Trackbacks

  1. Tweets that mention Prêt à monter à bord du « Grand Paris Express » ? | urbamedia -- Topsy.com
  2. Pour une métropole francilienne plus intense | Urbamedia
  3. Prêt à monter à bord du « Grand Paris Express » ? | Urbamedia | actions de concertation citoyenne | Scoop.it