Catégories
Art urbain Evénement Photographie Technologie

Lancement de la V2 d’Urbacolors

Urbacolors, c'est un projet de réseau social dédié à la découverte du Street Art à l'échelle mondiale, né de notre passion pour la ville, un lieu ouvert de partage entre artistes et amateurs d'art, photographes et tagueurs. Prenez une photo, partagez la, échangez avec votre communauté, renseignez vous sur un artiste. Bref, le meilleur de Facebook et de Wikipédia dédié au Street Art.

Catégories
Art Art urbain Evénement Photographie

Les Mystères du Grand Paris

Il y a quelques semaines, nous avons eu la chance de rencontrer l’équipe des Mystères du Grand Paris au NUMA. Leur envie de nous faire découvrir Paris et sa banlieue à travers la création artistique nous a tout de suite séduit. D’autant qu’ils comptent sur chacun de nous pour illustrer la richesse de ce territoire à l’identité naissante. Mais en quoi consiste ce projet ?

Catégories
Art urbain

L’urbavidéo du mercredi S3 #47 – Banksy in NYC

Le plus médiatisé des street artistes dont l’identité est préservée s’installe pour le mois d’octobre à New-York. Après un trailer où des terroristes islamistes abattent… Dumbo pour annoncer le quartier où il poserait ses bombes, il a choisi de s’attaquer aux camions de livraisons pour faire passer divers messages avant de vendre aux rabais des oeuvres habituellement estimées à 30.000 euros. Chaque jour, ses exploits sont largement documentés sur le site http://www.banksyny.com/. Notez bien qu’Halloween correspond au dernier jour du mois. Il faut s’attendre à voir débouler des pochoirs sur des citrouilles.

Catégories
Cartographie Ville numérique

L’urbavidéo du mercredi S3 #46 – Crop the block

vidéo et cartographie font bon ménage à Paris. Après Cinémacity, voici Crop The Block. Ses créateurs expliquent qu’ils aiment un « Paris qui vibre, où chaque quartier a sa propre vie, son style et sa personnalité ». Leur idée est de donner la parole à de jeunes réalisateurs pour illustrer les quartiers qui leur plaisent. Lumineux non ?

Catégories
Architecture

L’urbavidéo du mercredi S3 #45 – Imprimante 3D et Architecture

On en parlait plus tôt dans l’année, l’impression 3D a le vent en poupe. Que se soit pour
reproduire une pièce défectueuse, une arme ou bien une figurine à votre effigie, les possibilités semblent infinies. Qu’on le déplore ou qu’on s’en réjouisse, l’architecture ne reste pas à l’écart de ce mouvement. Le principe présenté dans cette vidéo des excellents conférences TEDx est simple. Partant d’un modèle numérique, il serait possible d’imprimer à peu près n’importe quelle forme, même dans les conditions les plus extrêmes. Ainsi, Behrokh Khoshnevis estime qu’il est possible d’imprimer des bâtiments sur la Lune. A l’avenir, chacun pourra potentiellement imprimer sa maison. Ne plus reste plus qu’à choisir son style. Les starchitectes ont des soucis à se faire question plagiat…

Catégories
Art urbain

L’urbavidéo du mercredi S3 #44 – 10 years of Wooster Collective

La galerie Jonathan LeVine fête les 10 ans du très influent « Wooster Collective » du 7 au 24 Août 2013 à New York. Nous avons eu la chance de pouvoir y passer et d’admirer les oeuvres de plus de 50 artistes locaux et internationaux sélectionnées par Sara et Marc Schiller. Voici quelques unes de nos photos ainsi qu’une vidéo du vernissage. Il vous reste un jour pour en profiter. Sinon, vous pourrez toujours admirer les fresques réalisées pour l’occasion.

Catégories
Technologie

L’urbavidéo du mercredi S3 #43 – Lapcat, Skytran, Hyperloop

L’été regorge de blockbusters d’anticipation et nous avons décidé de surfer sur cette vague. Voici une sélection de trois vidéos présentant des projets de transports futuristes à différentes échelles : Vols intercontinentaux dans un supersonique deux fois plus gros que l’A380, voyage en tube autour du globe à 6.500 km/h et transport urbain à la demande ultra-rapide par lévitation. A l’heure des échanges instantanés par internet, les besoins de déplacements physiques sont toujours nécessaires et semblent devoir suivre la voie de l’accélération continue.

Catégories
Ville numérique

L’urbavidéo du mercredi S3 #42 – Cinemacity

Paris est certainement l’une des villes les plus photogéniques au monde, ce qui explique la profusion de films qui s’y tournent chaque année. Et c’est toujours un plaisir de retrouver par hasard un lieu de tournage au coin d’une rue. Pour ceux qui n’aime pas compter sur leur bonne étoile, Cinemacity leur permet de redécouvrir les scènes tourner dans la capitale au moyen d’une carte. Disponible sur Android et iPhone, l’appli devrait faire votre bonheur. Bravo à Arte et SmallBang pour cette idée vraiment originale.

Catégories
Ville numérique

L’urbavidéo du mercredi S3 #41 – Big Data in Paris

La géolocalisation croissante de nos échanges sur les réseaux sociaux s’accompagne d’une vague de libération des données publiques. Ainsi, quantité d’informations aux métadonnées particulièrement renseignées (date, lieu, coordonnées géographiques, modèle de téléphone, focale de l’appareil photo…) permettent à de plus en plus de développeurs de créer des applications ou des sites exploitant cette mine au gisement constamment renouvelé. Deux exemples ont particulièrement attiré notre attention. Le premier s’attache à l’utilisation des vélibs, l’autre élargit le champs des possibles à une dizaine de thématiques.

Catégories
Architecture

L’urbavidéo du mercredi S3 #40 – The Leadenhall Building par Rogers Stirk Harbour + Partners

Non content d’avoir signer l’un des immeubles majeurs du XX° siècle pour la Lloyd’s, Richard Rogers récidive sur l’ilot d’en face avec le Leadenhall Building, immeuble de bureaux de 50 étages et 224,5 mètres de hauteur. De quoi rivaliser avec Sir Norman Foster, auteur de la tour Swiss Re, surnommé le cornichon, et avec Renzo Piano, son ancien collègue, à qui l’on doit The Shard, c’est-à-dire l’« éclat ».

Catégories
Architecture Urbanisme

L’urbavidéo du mercredi S3 #39 – La Place de la République par TVK Architectes

En cette fin de mandat électoral, les inaugurations se succèdent. Pour commencer cette série, voici notre carnet de notes vidéos consacré à la Place de la République. Grâce à la technologie embarqué dans le nexus 4 de Google/HTC, filmer et monter une courte vidéo est vraiment aisé. En espérant que cela vous donnera envie d’y aller par vous même.

Catégories
Art urbain

L’urbavidéo du mercredi S3 #38 – Les yeux dans les murs par les festivaliers

Le jour où l’on a découvert le site « Les Festivaliers« , il s’appelait encore le festival de la couille et on a bien ri. Leur style et leur sens de la réplique nous a plu. On a poursuivi nos courts échanges via Twitter et on pensait au mieux les croiser un jour dans la rue en train de photographier des fresques. Alors quand on a reçu leur premier livre consacré au Street-Art en avant-première, on était content qu’ils aient pensé à nous. Et ils ont aussi pensé à vous puisque l’ouvrage est offert sur vos plateformes de téléchargement légal (liens en bas de l’article). Voici donc une vidéo issue du livre numérique « Les yeux dans les murs ».

Catégories
Insolite

L’urbavidéo du mercredi S3 #37 – Marseille, le mistral urbain

Revoici les amis d’urbain trop urbain, auteurs d’un des sites les plus intéressants du web, qui nous refont le coup du carnet de ville. Après Lens, dans le cadre de l’inauguration du Louvre, les revoici associés à Arte pour brosser un portait audio de la Cité Phocéenne. Une balade sonore et illustrée à l’aquarelle qui vous fera découvrir le vieux port, le quartier du panier et Notre dame de la Garde entre autres.

bitcoin tumbler mixer 2022 top crypto mixers blender io mixer ethereum bitcoin top 10 eth btc mixer tumbler aml crypto checker mixer bitcoin 2022 mixer service La High Line, un exemple de reconversion ferroviaire – Urbamedia
Catégories
Architecture

La High Line, un exemple de reconversion ferroviaire

Lors de notre dernier voyage à New-York le mois dernier, nous avions prévu d’aller explorer la nouvelle attraction du Meat Packing District, la High Line. Nouvel élément de la culture new-yorkaise ? Piège à touriste ? Eco-confetti destiné à donner bonne conscience aux élus ? Voici nos éléments de réponse illustrés.

Ce parc urbain linéaire s’implante sur une ancienne voie ferrée bâtie dans les années 30. Désaffectée en 1980 car supplantée par le transport routier plus souple et moins cher, elle est sauvée de la destruction par une association de défense s’inspirant de la démarche menée à Paris avec la promenade plantée de Bercy. Ils démontrent qu’en cas de réhabilitation, les recettes issues des taxes foncières seront supérieures au coût de démolition. Ils gagnent la confiance de la mairie qui s’associe à l’opération. Un concours est lancé en 2004 et remporté par James Corner Field Operations et Diller Scofidio + Renfro. Leurs travaux de design sont présenté au MOMA en 2005. La première portion est inaugurée en 2009 et la seconde en 2011.

FHL_MAP-1

Des entrées ont été construites à intervalles réguliers afin de permettre à tous d’y accéder. Pour notre visite, nous avons choisi de commencer par la fin, c’est à dire le nord du parc, car c’est là qu’il devrait s’étendre à nouveau, à hauteur d’une impressionnante darse ferroviaire. Le tracé s’incline alors vers l’ouest en direction de l’Hudson River, nous offrant l’idée de ce que le futur nous réserve, avant de revenir sur nos pas et de découvrir comment la greffe a pris.

A mesure que l’on descend, on perçoit trois ou quatre étages plus bas que le quartier est irrigué de galeries et certains artistes téméraires ont choisi de s’exprimer le long du tracé du parc, comme un appel à aller découvrir la suite de l’exposition. La présence des galeries à cet endroit n’est pas une coïncidence. Les anciens bâtiments industriels offrent des surfaces importantes et des coûts réduits par rapport à d’autres quartiers de la Big Apple.

De même, un grand nombre de lofts a été réalisé, à destination des bobos locaux ou hipster ayant le gout de l’aventure urbaine et un compte en banque bien rempli. Car si le combat de la requalification de la High Line n’était vraiment pas gagné d’avance, c’est une véritable réussite aujourd’hui et les prix de l’immobilier s’envolent. Les grands noms de l’architecture s’emparent de ce nouveau symbole de la ville, parmi eux Franck Gehry, Jean Nouvel ou bientôt Renzo Piano.

Un aperçu de la High Line à travers notre appareil-photo

Le tracé en lui-même offre une mise en scène remarquable de l’histoire des lieux, conservant les rails en de multiples endroits, tout en en jouant pour y greffer bancs et espaces de détente. Des éléments de design viennent augmenter le viaduc pour y installer des gradins, des renfoncements intimes, des appendices offerts aux badauds. Notre préféré est sans doute celui installé au nord. Les personnes qui s’y assoient deviennent les personnages d’une publicité pour le parc pour celui qui les observent de plus bas grâce au cadre métallique qui les entourent. A l’inverse quand on s’y assoit, la ville se transforme en une carte postale animée grâce au même cadre. Une installation particulièrement réussie.

Cadre High Line

La promenade est vraiment agréable grâce aux changements d’ambiance, le tracé passant tantôt sous des immeubles, triplant de largeur par endroit, frôlant des immeubles désaffectés ailleurs. La cohérence de l’ensemble n’est jamais remis en cause car le mobilier urbain, la signalétique et le design global assure l’unité du lieu. La gestion des espaces verts semble poursuivre des objectifs de développement durable avec un arrosage minimal, des plantes robustes et un entretien minutieux.

La High Line est ainsi devenu un formidable espace de balade, de détente et de rencontre pour de nombreux habitants mais aussi pour les touristes. Si vous comptez vous y rendre, vous ne serez donc pas surpris d’entendre autant de français y discuter. Peut-être la seule ombre au tableau pour celui ou celle qui veut goûter au dépaysement.

Par Aurélien MICHAUD

La ville est ma passion. J'aime y vivre pour aprécier les jeux de lumières sur les murs d'un immeuble, la musique qui s'échappe des salles de concert ou les odeurs qui montent du bitume les jours d'orage.
A travers mon métier de Géographe - Urbaniste au sein de l'atelier TEL, je l'étudie chaque jour pour élaborer PLU et autres EcoQuartiers.

3 réponses sur « La High Line, un exemple de reconversion ferroviaire »

Les commentaires sont fermés.