Catégories
Art urbain

L’urbavidéo du mercredi S3 #47 – Banksy in NYC

Le plus médiatisé des street artistes dont l’identité est préservée s’installe pour le mois d’octobre à New-York. Après un trailer où des terroristes islamistes abattent… Dumbo pour annoncer le quartier où il poserait ses bombes, il a choisi de s’attaquer aux camions de livraisons pour faire passer divers messages avant de vendre aux rabais des oeuvres habituellement estimées à 30.000 euros. Chaque jour, ses exploits sont largement documentés sur le site http://www.banksyny.com/. Notez bien qu’Halloween correspond au dernier jour du mois. Il faut s’attendre à voir débouler des pochoirs sur des citrouilles.

Catégories
Art urbain

Le Top 10 du Street Art – Volume 3

Et revoici notre classement bi-annuel des artistes qui égaient les murs de nos villes. Pour les plus assidus d’entre-vous, vous remarquerez que notre formule évolue. Exit les vidéos, trop consommatrices de bande passante en cette période de crise énergétique et privilégiant les artistes les plus connus. Pour la même raison, et afin que chaque artiste soit logé à la même enseigne, nous choisissons de nous concentrer sur l’image. Les textes introductifs disparaissent pour laisser toute la place aux photos, mais pas n’importe lesquelles ! Elles sont exclusivement issues d’Urbacolors, notre site dédié au Street Art.

Catégories
Urbavidéo

L’urbavidéo du mercredi S2 #13 – Speedy Graphito, la vie d’artiste

Cette semaine, nous vous proposons de vous impliquer dans un beau projet, celui de coproduire un film documentaire. En effet, le site touscoprod.com vous invite à participer à la production d’un film consacré à Speedy Graphito, un artiste dont vous avez certainement admiré les oeuvres dans les rues parisiennes ou bien grace aux galleries photos d’urbacolors.com ! On vous fait le pitch ?

Catégories
Urbavidéo

L’urbavidéo du mercredi #49 – EVOL change la ville d’échelle

EVOL fait partie de ces artistes qui savent détourner les images les plus banales de notre quotidien pour nous faire réagir. Ainsi, il se réapproprie différents éléments de mobilier urbain pour y apposer ces collages, transformant le paysage de nos rues. En collant une multitude de fenêtres miniatures sur une armoire électrique, il replace l’immeuble à une échelle humaine comme pour nous faire prendre conscience des conditions de vie des habitants de ces tours si anonymes de l’extérieur.